Arret Nº 9C_427/2018 Tribunal fédéral, 20-09-2018

Date de Résolution:20 septembre 2018
 
EXTRAIT GRATUIT
Bundesgericht
Tribunal fédéral
Tribunale federale
Tribunal federal
9C_427/2018
Arrêt du 20 septembre 2018
IIe Cour de droit social
Composition
Mmes et M. les Juges fédéraux Pfiffner, Présidente, Glanzmann et Parrino.
Greffier : M. Berthoud.
Participants à la procédure
A.________,
représentée par Inclusion Handicap, Service juridique,
recourante,
contre
Office cantonal AI du Valais,
avenue de la Gare 15, 1950 Sion,
intimé.
Objet
Assurance-invalidité,
recours contre le jugement du Tribunal cantonal du Valais, Cour des assurances sociales, du 7 mai 2018 (S1 18 70).
Faits :
A.
A.________, née en 1993, souffre depuis sa naissance d'une galactosémie ayant entraîné des difficultés neuropsychologiques. Elle a entrepris une formation d'assistante socio-éducative puis un apprentissage d'assistante en pharmacie, qu'elle n'a pas pu mener à chef.
Le 4 septembre 2013, A.________ a déposé une demande de prestations de l'assurance-invalidité. Le Service médical régional (SMR) a ordonné un bilan neuropsychologique complet destiné à préciser l'exigibilité médico-théorique. A la lumière du rapport de Mme B.________, psychologue, le SMR a fixé le rendement à 50 % pour un horaire de travail de 80 % à 100 % dans des activités sans travaux lourds, responsabilité ou stress, et privilégiant les tâches simples pour l'autonomie (rapport du 26 septembre 2014).
Le 1 er avril 2014, A.________ a débuté un stage auprès du magasin C.________ à U.________ en vue d'y entreprendre un apprentissage de gestionnaire de commerce de détail durant l'été 2014. L'office AI a accepté de prendre à sa charge les frais supplémentaires de formation professionnelle initiale du 1 er juillet 2014 au 30 juin 2016, date à laquelle l'assurée a obtenu son CFC. La responsable de l'apprentissage a indiqué, notamment, que l'assurée avait un rendement diminué de 20 à 30 % (procès-verbal d'entretien du 13 septembre 2016).
Du 19 septembre au 19 décembre 2016, elle a suivi un programme d'évaluation temporaire de l'assurance-chômage. Selon le rapport du 14 décembre 2016, elle n'est pas autonome dans la plupart des tâches en lien avec la tenue d'une boutique et a besoin de la présence d'une personne de référence, bien qu'elle possède les compétences de base pour travailler dans ce domaine.
Afin d'évaluer le rendement de l'assurée sur le 1 er marché du travail, l'Office cantonal AI du Valais (ci-après: l'office AI) a mis en oeuvre un stage auprès du magasin D.________ à V.________, que l'assurée a suivi du 1 er mars au 31 mai 2017. La gérante a fait état de difficultés lorsque l'assurée est appelée à effectuer plusieurs tâches en même temps dans le magasin, ce qui justifierait un salaire réduit de 20 % dans le cas d'un engagement. Le tableau d'évaluation a mis en évidence une baisse de rendement de 19 % en moyenne pour une activité dans un magasin de village avec du personnel réduit (rapport final du 1 er juin 2017).
Par décision du 5 février 2018, l'office AI a refusé à l'assurée tout droit à d'autres mesures de formation professionnelle initiale. Par décision du 6 février 2018, il a nié le droit de l'assurée à une rente d'invalidité (taux d'invalidité de 19 %).
B.
A.________ a déféré ces deux décisions au Tribunal...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI