Arrêt nº 6B 208/2013 de Tribunal Fédéral, 8 mars 2013

Date de Résolution: 8 mars 2013
 
EXTRAIT GRATUIT

Wichtiger Hinweis: Diese Website wird in älteren Versionen von Netscape ohne graphische Elemente dargestellt. Die Funktionalität der Website ist aber trotzdem gewährleistet. Wenn Sie diese Website regelmässig benutzen, empfehlen wir Ihnen, auf Ihrem Computer einen aktuellen Browser zu installieren.

Zurück zur Einstiegsseite Drucken

Grössere Schrift

Bundesgericht

Tribunal fédéral

Tribunale federale

Tribunal federal

{T 0/2}

6B_208/2013

Arrêt du 8 mars 2013

Cour de droit pénal

Composition

M. le Juge fédéral Schneider, Juge unique.

Greffière: Mme Gehring.

Participants à la procédure

X.________,

recourante,

contre

Ministère public du canton du Valais, case postale 2305, 1950 Sion 2,

intimé.

Objet

Procédure pénale; ordonnance de non-entrée en matière,

recours contre l'ordonnance du Tribunal cantonal du canton du Valais, Chambre pénale, du 21 janvier 2013.

Considérant en fait et en droit:

  1. 1.1 Par ordonnance du 10 décembre 2012, l'Office régional du Ministère public du Bas-Valais a prononcé la non-entrée en matière sur la plainte déposée par X.________ contre A.________ aux chefs de déni de leur capacité à tous deux de procréer, complicité d'acte criminel contre sa famille, mise en danger de la vie de famille, atteinte à l'honneur, complicité de délit de substitution, faux et usage de faux, calomnie, escroquerie, tromperie, abus de confiance, complicité d'usurpation d'identité et de biens de famille, confusion d'identité, grave préjudice moral et financier. Le refus d'entrer en matière était fondé sur le double motif que, d'une part, aucun soupçon d'une quelconque infraction ne ressort des allégués et explications répétitifs et des plus confus avancés par X.________. D'autre part, la plainte pénale ne remplissait pas les exigences de contenu découlant de l'art. 30 CP.

    1.2 Le 21 janvier 2013, la Chambre pénale du Tribunal cantonal valaisan a rejeté le recours de X.________ dans la mesure où il était recevable contre l'ordonnance de non-entrée en matière, la recourante ne s'étant pas déterminée sur chacune des deux motivations indépendantes exposées par l'Office régional du Ministère public du Bas-Valais. En outre, sa plainte ne contenait pas de soupçon suffisant susceptible d'étayer la commission d'une infraction.

    1.3 X.________ interjette un recours en matière pénale contre l'ordonnance cantonale. Elle requiert en outre le bénéfice de l'assistance judiciaire.

  2. Selon l'art. 81 al. 1 let. b ch. 5 LTF, la partie plaignante est habilitée à former...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI