Arrêt nº I 497/05 de IIe Cour de Droit Social, 26 avril 2006

Date de Résolution:26 avril 2006
Source:IIe Cour de Droit Social
 
EXTRAIT GRATUIT

Eidgenössisches Versicherungsgericht

Tribunale federale delle assicurazioni

Tribunal federal d'assicuranzas

Cour des assurances sociales

du Tribunal fédéral

Cour des assurances sociales

du Tribunal fédéral

Cause {T 7}

I 497/05

Arrêt du 26 avril 2006

IIe Chambre

Composition

Mme et MM. les Juges Leuzinger, Présidente, Borella et Kernen. Greffier : M. Cretton

Parties

P.________, recourante,

contre

Office cantonal AI Genève, 97, rue de Lyon, 1203 Genève, intimé

Instance précédente

Tribunal cantonal des assurances sociales, Genève

(Jugement du 26 mai 2005)

Faits:

A.

P.________, née en 1969, travaillait comme femme de ménage et, à ce titre, était assurée contre les accidents par la «Winterthur, Société Suisse d'Assurances SA» (ci-après: la Winterthur). Le 27 août 1996, elle a été victime d'une chute, avec réception sur la main droite, ayant entraîné une fracture de l'épiphyse distale du radius et de la styloïde cubitale; les lésions ont été réduites sous anesthésie (rapport de la doctoresse F.________, département de chirurgie de l'Hôpital X.________, du 28 août 1996). Souffrant des suites de son accident, l'intéressée a requis des prestations de l'assurance-invalidité le 13 octobre 1997.

En cours d'instruction, l'Office de l'assurance-invalidité du canton de Genève (ci-après: l'Office AI) s'est procuré une copie du dossier de la Winterthur. Il en ressort que la consolidation de l'épiphyse distale en position vicieuse et une possible entorse scapho-lunaire (rapports de la doctoresse S.________, département de chirurgie de l'Hôpital X.________, des 11 décembre 1996, 2 et 10 février 1997) ont contraint l'assurée à subir trois interventions chirurgicales (arthroscopie diagnostique ayant objectivé une entorse luno-triquetrale avec déchirure du complexe fibrocartilagineux triangulaire du carpe [compte-rendu opératoire du 18 février 1997]; ostéotomie de correction de l'épiphyse distale, ostéosynthèse par plaque palmaire, mise en place d'un greffon iliaque et d'un fixateur externe de distraction, décompression prophylactique du nerf médian au tunnel carpien [compte-rendu opératoire du 24 juillet 1997]; ablation du matériel d'ostéosynthèse et neurolyse externe du nerf médian et de sa branche sensitive thénarienne [compte-rendu opératoire du 10 février 1998]).

Mandatée par l'assureur-accidents, la doctoresse D.________, chirurgien orthopédique FMH, a examiné P.________ à plusieurs reprises. Elle a constaté l'absence d'amélioration après chaque opération, de surcharge psychique et l'exagération des plaintes, dépassant largement le cadre de la pathologie en cause; une fois le traitement terminé, théoriquement dès le 1er mai 1998, l'assurée devait être en mesure d'exercer une activité légère à plein temps (rapports d'expertise des 11 juin et 22 décembre 1997, 23 avril 1998, 20 avril 1999). Les docteurs A.________, département de chirurgie de l'Hôpital X.________, et E.________, médecin traitant, partageaient l'avis de l'experte (reprise du travail à 50 % dès le 23 mars 1998 et à 100 % dès le 6 avril 1998, impossibilité de reprendre l'ancienne profession; rapports des 7 mars et 25 juin 1998).

Les examens électromyographiques effectués au cours de cette période n'ont rien révélé d'anormal (rapports des docteurs K.________, R.________, J.________ et U.________, neurologues FMH, des 30 octobre 1997, 26 mars 1998 et 12 juillet 1999).

Pour compléter son dossier, l'Office AI a mandaté le docteur V.________...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI