Arrêt nº I 165/00 de IIe Cour de Droit Social, 13 septembre 2000

Date de Résolution:13 septembre 2000
Source:IIe Cour de Droit Social
 
EXTRAIT GRATUIT

[AZA 7]

I 165/00

IIIe Chambre

composée des Juges fédéraux Schön, Spira et Widmer;

Beauverd, Greffier

Arrêt du 13 septembre 2000

dans la cause

F.________, recourante,

contre

Office cantonal AI du Valais, avenue de la Gare 15, Sion, intimé,

et

Tribunal cantonal des assurances, Sion

A.- F.________, a exercé différentes activités professionnelles.

En dernier lieu, elle a travaillé à plein temps en qualité de collaboratrice en prestations de service auprès du commandement du Corps des gardes-fortifications.

Elle a été licenciée par son employeur avec effet au 30 septembre 1998 et a bénéficié d'une retraite anticipée pour raisons médicales.

Alléguant des rhumatismes et une fibromyalgie, elle a requis une rente de l'assurance-invalidité. Après avoir recueilli des renseignements d'ordre médical et économique, l'Office cantonal AI du Valais a rendu une décision, le 14 janvier 1999, par laquelle il a rejeté la demande, motif pris que l'invalidité était insuffisante pour ouvrir droit à une rente.

B.- Saisi d'un recours contre cette décision, le Tribunal cantonal valaisan des assurances l'a rejeté par jugement du 4 février 2000.

C.- F.________ interjette recours de droit administratif contre ce jugement, en concluant à l'octroi d'une rente entière d'invalidité.

L'office intimé a renoncé à répondre au recours. Quant à l'Office fédéral des assurances sociales, il n'a pas présenté de détermination.

Considérant en droit :

  1. - Le jugement entrepris expose de manière exacte et complète les dispositions légales et la jurisprudence applicables au présent cas, de sorte qu'il suffit d'y renvoyer.

  2. - En l'espèce, l'office intimé a confié une expertise médicale au docteur B.________, spécialiste en médecine interne et maladies rhumatismales, lequel a pris l'avis du docteur M.________, spécialiste en psychiatrie et psychothérapie.

Dans son rapport du 29 septembre 1998, le docteur B.________ a diagnostiqué des troubles somatoformes douloureux, un status après correction d'un hallus valgus bilatéral et un tabagisme chronique. Il a fait état d'une incapacité de travail de 25 % au plus dans la dernière activité exercée, l'assurée ne présentant aucune limitation articulaire objectivable. Selon l'expert, cette incapacité est due principalement à l'état psychique de la recourante.

Cette appréciation a été confirmée par le docteur M.________ (rapport du 17 novembre 1998), lequel a fait...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI